Honda 125 Shadow

Rédigé par kriko - - Aucun commentaire

Ce long week-end du 14 juillet je me suis remis à ... la 125 !

Petit essai du Honda 125 Shadow de mon beau-frère Pierre.

Le look est vraiment réussi. A l'instar des 125 Varadero, le 125 Shadow fait grosse moto. On est loin du look des 125 des années 80. Elle fait à peine plus petite que le 750 de la même série.

Question qualité, c'est une Honda et, en son temps, elle était la reine des customs de petite cylindrée. Celle-ci est de 1999 et le temps n'a pas laissé de trace. Les chromes et les peintures sont impeccables, même après plus de 15 ans. J'adore le look de ses belles jantes chromées à rayons.

La machine est vraiment sympa. On est bien assis sur la selle généreuse et confortable, les pieds en avant (un chouia trop pour un petit gabarit comme moi, mais sûrement parfait pour les 1m80 de mon beauf), les mains tombent naturellement sur le grand guidon où tout est à sa place. La clé de contact est sur le flanc gauche, petit clin d'oeil aux Harley.

J'ai pu l'essayer sur les routes viroleuses d'Evian les Bains. Bon, il faut garder à l'esprit que c'est un 125, mais le moteur est étonnant. Très souple, il est envoie bien entre 9000 et 11000 là où se trouvent le couple et la puissance maxi. Il prend facilement un 115-120 km/h et même plus bien lancé avec l'aide d'une légère descente ou d'un vent favorable.

Custom oblige, l'angle de chasse est allongé par rapport à une moto normale, ce qui apporte de la stabilité. A contrario, le rayon de braquage est un peu élevé, mais comme la machine est légère et qu'on a les pieds au sol, elle se laisse manœuvrer sans problème. Bref, tenue de cap et maniablité sont au rendez-vous et on se plait bien à la balancer d'un virage à l'autre sans appréhension aucune.

Question freinage, rien à redire, et question sensations, le petit twin envoie bien sitôt qu'on lui tire dessus, ce qu'il apprécie sans problème et sans aucun bruit mécanique suspect.

Comme quoi, on peut se faire plaisir avec une 125 !

Bisous mon Pierre !

Honda STX 1300 Pan European

Rédigé par kriko - - Aucun commentaire

Celle-ci, c'est Jean-Yves (le second) qui me l'a prêtée en échange de la 400 four :

Quelques chiffres d'abord : V4 de 1300 cc ; couple de 11,7 m/kg à 5750 trs/min. ; 108 ch. à 7500 trs/min ; boite 5 vitesses et ... 312 Kg en ordre de marche !

L'échange se fait un midi et je repars avec le soir. Avec mes 56 Kg tout mouillés j'ai une petite apréhension quand j'enfourche le paquebot. Démarreur (starter automatique) et le gros V4 s'anime dans un bruit assez atypique : un sifflement de turbine et un proutproutement style tondeuse à gazon !

Oumf ! Je la relève de sa béquille légèrement anxieux quand même. On sent bien ses 312 Kg. Les commandes sont douces "à la honda" et tombent parfaitement sous la main. J'enclenche la première et je décolle doucement du parking.

Là, première grosse surprise : sitôt en mouvement, la machine devient toute légère et maniable. Mon inquiétude s'envole illico. La bulle est en position haute et j'ai peine à voir au dessus sinon en me tenant raide comme un poireau !

En ville, la machine n'a besoin que d'une vitesse : la 3ème. Elle suffit pour rouler au pas et se faufiler (attention aux rétros, la bête est large) entre les automobilistes. Une fois rejoint la route, on reste en 5ème tout le temps même quand on doit descendre à 40-50 Km/h : un petit coup de gaz et le gros V4 se reveille tout en souplesse et en couple pour emmener la moto.

Bon, il faut le dire tout de suite : ce n'est ni une sportive, ni un roadster. On entre ici dans un autre monde, celui du voyage en cabine 1ère classe : la moto est hyper confortable, toutes les aspérités de la route sont gommées et même le mauvais revêtement ne la dérange pas. Le V4 est souple, onctueux et bien rempli entre 2500 et 7000 trs/min. Dans les courbes, la moto procure une excellente sensation de sécurité et ne bouge pas d'un iota. Dans les grandes lignes droites, il faut être très vigilant question vitesse, car à 130 Km/h, à l'abri de la bulle et bercé par le prouproutement du moteur, on a vraiment l'impression de se ballader à ... 50 Km/h !

Cette moto est réputée louvoyer au délà de 120 Km/h. Ce serait du à l'angle de chasse plus fermé que sur la 1100 (pour amélioré la maniabilité)... En ce qui me concerne, je n'ai constaté qu'un léger dandinement même pas inquiétant et auquel on ne prête plus attention après quelques kilomètres. A noter, qu'avec un passager le dandinement ne se produit plus.

Le seul petit défaut constaté (en cas de grosse chaleur) : l'évacuation de la chaleur au niveau des tibias qui s'échauffent rapidement. Le soir, il faisait 28° et c'était intenable. Le lendemain matin, il faisait 16° et la chaleur remontant le long des tibias n'était plus désagrable du tout.

Merci Jean-Yves 2 !

Honda CB 400 Four

Rédigé par kriko - - 2 commentaires

Je vous présente ma dernière acquisition : Honda CB 400 Four Supersport de 78 :

Honda CB 400 Four

Achetée à Laurent (un pote du bureau) pour une somme proche de sa cylindrée, elle m'attendait depuis plus de 6 mois dans un box à Paris... Je me décide enfin à aller la chercher entre midi et deux.

La batterie étant HS, j'avais prévu une batterie neuve. Zou, un petit tour de Kawa ER6 derrière Laurent et me voilà devant la bête couverte d'une couche de poussière à effrayer un plumeau.

Batterie changée en 10 minutes, je tire sur le démarreur winwinwinwinwin... et elle démarre en 20 secondes. Pas mal pour une "vieille" de 30 ans qui n'a pas tournée depuis 6 mois !

Gros bruit de chaine au ralenti (distribution ou entrainement primaire ?) mais à partir de 1500 tours, elle tourne comme une horloge.

Retour au bureau, elle guidonne comme une folle dès 30 Km/H ! Bon, on verra ça ce soir une fois rentré. L'après midi s'écoule doucement puis c'est enfin l'heure de rentrer. Me voilà parti pour 50 Km sur cette jolie petite machine.

Le guidonnage est toujours présent mais moins sensible à partir de 90 Km/H. Bizarre ça. Arrêt à la station et vérification de la pression des pneus (à chambre à air, roues à rayons oblige). Oula ! moins de 1 bar à l'avant comme à l'arrière. Ceci explique sûrement le guidonnage. Je fais l'appoint et repart. C'est franchement mieux.

La moto est sympa, le moteur est très très souple. Relativement confortable, elle tient correctement la route. Le freinage requiert une grosse dose d'anticipation ! Bref, une machine des années 70.

Arrivé à la maison, passage au jet pour ôter toute cette poussière. Une fois propre, je peux y voir un peu plus clair : chromes piqués, peinture passée sur les caches latéraux, un petit creux sur le réservoir, piston de frein AV un peu grippé dans l'étrier, joints spys de fourche à remplacer, quelques déchirures sur la selle mais recousues avec soin. Le plus embêtant : la vis de tension de la chaine de distribution est cassée...

La batterie est à nouveau faiblarde. Petite vérification du circuit de charge, il s'avère que la cellule redresseuse est cramée...

En attendant, je la mets au garage et y balance une bombe entière de WD40.

Honda CBR 1000 F - Seconde du nom

Rédigé par kriko - - 1 commentaire

140 000 Km.

Le 1000 a fini par rendre l'âme : pneus HS, piston des étriers commençant à gripper, disques HS, conso d'huile un peu exagérée, etc.

Heureusement, il y a quelque temps, j'ai trouvé un CBR 93 identique au mien pour pas cher sur eBay. Le problème : une chute sur le côté droit et un carénage bien rayé mais avec un début de réparation par l'ancien propriétaire. Elle dormait dans mon garage depuis 4 mois et le temps est venu pour elle de prendre la relève.

Je récupère sur l'ancienne : la batterie, les plaquettes AR, le kit chaine, la bulle haute, les pattes de fixation du garde-boue arrière, les ampoules. Un peu de mécanique et voilà la nouvelle :

Ca c'est le côté tout propre. Et voici le côté qui a frotté

La nouvelle est impeccable : toute d'origine (au 4 en 1 près), pas de corrosion, kilométrage raisonnable (72 000 Km), moteur péchu (j'ai pris 240 les doigts dans le nez)

Au chapitre des inconvénients, un "faux" 4 en 1 (bouchon côté gauche), un carénage droit qui a trop trempé dans la javel et bien sûr - kilométrage oblige - une distribution qui commence à se faire entendre.

A cet instant elle est chez Yohann pour le remplacement du pneu AV et elle sera prête pour le Rassemblement CBR 2008.

A venir : mise en peinture du côté droit et récupération du vrai 4 en 2 en 1 de l'ancienne.

A suivre ...

Honda CB 450 S

Rédigé par kriko - - 6 commentaires

J'ai fait l'acquisition pour pas cher de deux petites mamies de '86 :

La première est nickel mais la roue libre de démarreur est HS. Il faut tomber le moteur et l'ouvrir. La seconde est rouillée et oxydée au possible mais le bas moteur est OK. Seul le haut moteur présente quelques faiblesses (au bruit qu'elle fait, je dirais qu'une soupape a du jeu dans son guide).

Je vais restaurer la rouge en récupérant les pièces de la seconde. J'ai déjà pu rouler avec la noire. C'est une super petite moto tranquille bigrement confortable. La selle est large et moelleuse. A l'époque elle était classée dans la catégorie sportive avec son double disque à l'avant et son guidon façon "demi bracelets". Le moteur est un twin refroidit par air assez imposant au demeurant. Comparé à un CB 500, il est beaucoup plus souple : à bas régime, on croirait presque un quatre pattes mais il prend quand même 11000 trs/min !. Pas mal pour une mamie.

Elle n'a pas trop marchée en France, mais on en trouve beaucoup en Allemagne. Au début je l'ai trouvée vraiment laide et puis je m'y suis attaché et je dirais qu'elle à beaucoup de charme.

Pour échanger sur cette machine, rendez-vous sur le  Groupe Yahoo! des CB450S

A suivre ...

Fil RSS des articles de ce mot clé