Eviter de bloquer une VM lors d'un commit

Rédigé par kriko - - Aucun commentaire

Vous désirez faire un commit sur une VM passée en REDO mais le fichier REDO a atteint une taille conséquente : pendant la durée du commit, la VM ne répondra plus.

Pour pallier cet inconvénient, il suffit de faire un second REDO (fichier .REDO.REDO) puis de faire un commit du premier fichier REDO dans le vmdk principal et enfin de faire un commit du second REDO (qui lui est petit) dans le vmdk.

Prenons l'exemple d'une VM /home/vmware/vm/vm.vmx avec un disque en scsi0:0 déjà en REDO. Le jeu de commande à passer est le suivant :

# vmware-cmd /home/vmware/vm/vm.vmx addredo scsi0:0 
# vmware-cmd /home/vmware/vm/vm.vmx commit scsi0:0 1 
# vmware-cmd /home/vmware/vm/vm.vmx commit scsi0:0

Explications :

  • La première commande va créer un fichier .REDO.REDO
  • La seconde commande va faire un commit du .REDO dans le vmdk. Ceci grâce à la présence du 1 dans la ligne de commande. Durant ce commit la VM ne sera pas figée car elle dispose du .REDO.REDO pour travailler. A l'issue de cette commande le .REDO.REDO est automatiquement renommé en .REDO
  • Enfin, la troisième commande va effectuer le dernier commit du petit .REDO créé au point 1

Écrire un commentaire

Quelle est la deuxième lettre du mot sjtrq ?